En fait c'est bien plus qu'un simple jeu de cartes. Il s'agit d'un jeu rapide, simple d'apprentissage mais à la fois très complexe à maîtriser pleinement. Ce jeu intéresse plus particulièrement les garçons que les filles. Il faut dire que les jeux d'argent ne les intéressent souvent pas sauf lorsqu'il s'agit de shopping.

Plus sérieusement il est prouvé que le côté matheux est plus développé chez les hommes alors que les femmes sont plutôt littéraire. Et comme le poker est un jeu qui demande une certaine maîtrise des probabilités et une bonne gestion des chiffres cela peut être une des raison qui fait que cette passion est plus présente chez les garçons que chez les filles.

Il y a également une explication temporelle à cela. Il ne faut pas oublier qu'à la base ce jeu était joué par les chercheurs d'or et les cow-boys aux États-Unis. Il se pratiquant dans les saloons là aussi un lieu réservé aux seuls hommes. Puis il fut très jouer dans les bars clandestins à l'époque de la prohibition et enfin ce sont les GI qui l'ont importés en France avec la deuxième guerre mondiale puis démocratisé dans les cercles de jeux français.

Les basses couches sociales ont elles aussi participé à son expansion notamment avec les ouvriers des chantiers navals ou du bâtiment qui jouaient parfois jusqu’à une journée de paye sur des parties de poker endiablées. Mais c'est la médiatisation télévisé et informatique qui a fini par diffuser le poker dans toutes les classes sociales. Depuis le début des années 2000, le nombre de joueurs ne cesse d'augmenter.

Les jeunes garçons ont maintenant beaucoup de facilité à y jouer dès l'adolescence avec les sets de jeux de poker vendu à grande échelle dans les GSA (grandes surfaces alimentaires) et qui font de ce jeu d'argent un jeu de cartes comme les autres mais avec une dimension d'argent et de stratégie qui le rende plus attrayant que la bataille ou le rami.