D'après les résultats reçus, les pays étudiés ont été divisés en trois catégories : les pays au bas niveau d'illumination, au niveau moyen et au haut niveau d'illumination nocturne. Dans un pays au bas niveau d'illumination 66,77 hommes sur 100 000 ont le cancer de la prostate. L'éclairage moyen augmente la morbidité du cancer de 30% (87,11 cas sur 100 000 hommes), et le haut niveau d'illumination de 80% (157 hommes sur 100 000).

Selon les savants, l'éclairage artificiel peut augmenter le risque du développement du cancer à cause de la dysfonction du rendement de la mélanostimuline, de la régression du système réfractaire ou à cause du disfonctionnement de ¨l'horloge interne¨ de l'organisme. Auparavant, les mêmes savants ont démontré l'influence de l'illumination artificielle sur le développement du cancer du sein chez les femmes.